CNM » Communiqués » Diversité musicale : la diffusion de musique en 2022

Diversité musicale : la diffusion de musique en 2022

Publié le

– mise à jour le



Ce mercredi 13 septembre 2023, le Centre national de la musique publie son rapport annuel sur la diversité musicale en France en 2022.



Le rapport annuel publié par le CNM s’inscrit dans un dispositif d’observation globale de la diversité musicale, appréhendée sous tous ses aspects, de l’amont (la production) à l’aval (la diffusion). Il couvre les univers de la production phonographique, de la radio, de la télévision et du streaming audio et vidéo, pour lesquels il analyse la diversité sous l’angle des esthétiques musicales, de la représentativité femmes/hommes, de la langue (part de la francophonie) et de récence des titres (part des nouveautés[1]).

Du côté de la production, plus de 265 500 nouveaux titres commercialisés en France sont déclarés en 2022, dont 14 % sont produits par des producteurs de nationalité française et fixés en France.

Parmi ces nouveautés déclarées par plus de 1 400 déclarants membres ou associés des deux sociétés de gestion des droits (SCPP et SPPF), près des trois-quarts relèvent du répertoire international et 8% sont francophones. Du côté des esthétiques, la Variété-Pop se classe au premier rang des genres musicaux avec 32 % des nouveautés déclarées (soit 85 514 phonogrammes), suivie du Rock-Metal (21 %). Les voix à tonalité dite féminine représentent quant à elles un peu plus d’un quart (26 %) des nouveautés[2].

Pour la première fois cette année, l’étude sur la production phonographique s’élargit à la production de clips.

En 2022, plus de 4 600 clips de nouveautés ont été produits et déclarés par près de 350 membres ou associés de la SCPP et SPPF. L’international représente plus des deux tiers des clips produits, et le répertoire francophone 31 %. Le Rap et la Variété-Pop, tous deux à 29 % des clips, sont les genres musicaux le plus répertoriés. Les voix à tonalité dite féminine pèsent quant à elles pour 27 % de l’ensemble des clips.

En radio[3], le répertoire francophone se maintient, le Rock-Metal progresse et les nouveautés occupent une place majoritaire

135 136 titres interprétés par plus de 50 000 artistes diffusés près de 7,1 millions de fois ont été recensés et analysés. L’exposition du répertoire francophone recule d’un point par rapport à 2021 en diffusion, s’établissant à 33 %, mais reste stable en titres (16 %).

Du côté des esthétiques, la Variété-Pop reste le genre dominant en titre (28 %), et en diffusion (42 %), malgré un certain repli sur cet indicateur (-3 points vs 2021). Deuxième genre le plus diffusé, la Dance-Electro apparait stable en titre (17 %) et gagne un point en diffusion (19 %). À la troisième position, le Rock-Metal progresse d’un point en titre, à 13 %, et de 3 points en diffusion, à 12 %.

Les nouveautés restent quant à elles majoritaires en diffusion (53 %) et les entrées en playlist[4], dont près de 30 % sont francophones, cumulent la moitié des diffusions.

En télévision, si la diffusion du live progresse, l’exposition de la musique est toujours portée par le clip

Avec un taux de musique de 35,9 % en 2022, l’exposition musicale en télévision reste massivement portée par la diffusion de clips (12 000 clips recensés), diffusés à 80 % sur les chaînes musicales du câble-satellite. Sur le panel des 20 chaînes observées[5], le répertoire francophone et les nouveautés prédominent, représentant respectivement 59 % et 64 % des diffusions de clips. La Variété-Pop, quant à elle, est le genre majoritaire sur le panel avec 51 % des diffusions. Les voix à tonalité dite féminine progressent, cumulant près de 20 % des diffusions (18 % en 2021). Près de 90 % des artistes sont des nouveaux talents.

Du côté de la diffusion du live, le rapport fait état de 3 200 heures de live diffusées à 85 % par la TV numérique hertzienne, pour lesquelles 5 108 artistes ont été mis en avant dans près de 1 300 programmes différents. Une offre en progression par rapport à 2021 (+27 % en volume d’heures de diffusion), essentiellement due à la retransmission de concerts. Tout format de live confondu, le répertoire francophone totalise 42 % de parts en diffusion, un indicateur en repli de près de 3 points par rapport à 2021. En hausse de 6 points, le Rock-Metal se classe en tête des genres musicaux avec 21 % des diffusions, porté par la programmation de certaines chaînes historiques. Près de 20 % de l’offre, soit 611 heures de diffusions musicales, sont programmées en première partie de soirée. Une progression de 23 % par rapport à 2021, essentiellement liée à la programmation en linéaire de France 4/Culturebox, qui ne saurait masquer un repli de la diffusion live sur les chaînes historiques en première partie de soirée.

Sur les plateformes audiovisuelles, prédominance du répertoire international et des contenus instrumentaux

Sur les plateformes audiovisuelles, 2 000 concerts captés totalisent 23,4 M de vues dont plus des deux tiers sont générés en replay, et 2 800 heures de contenus musicaux ont été mis en ligne sur les plateformes Culturebox et Arte Concert. Le répertoire international pèse pour près de 60 % des vues et si la musique classique représente près d’un quart de l’offre, le Rock-Metal est le genre le plus visionné avec près de 40 % des vues. 9 artistes sur 10 sont des nouveaux talents, et 16 % des artistes ont des voix à tonalité dite féminine tandis que l’instrumental (classique, lyrique et jazz notamment) domine à hauteur de 37 %.

Sur les plateformes de streaming audio, une consommation dominée par le Rap et les titres francophones

Le top 10 000 des titres streamés en France sur les 6 plateformes[6] du panel cumule près de 60 Mds de streams, soit plus de 4 700 artistes réunis sous 1 674 labels et mis en ligne par 63 distributeurs. Avec 29,2 Mds de streams, près de la moitié des streams du top 10 000 proviennent du genre Rap, qui comptabilise plus de 45 % des titres du top. C’est également le genre qui compte le plus de nouveautés, mais au global 54 % des titres streamés sont Gold (mis en ligne il y a plus de 36 mois). Si près de deux tiers des streams sont francophones, le Rap et la Variété-pop sont les seuls genres musicaux où la langue française prédomine. Parmi les artistes francophones (2 027), 88% sont des nouveaux talents. Alors que les 10 artistes les plus streamés sont des hommes, 1 735 titres ont une tonalité dite féminine et totalisent plus de 9 Mds de streams (soit seulement 15 %). 28 % des écoutes proviennent des playlists proposées par les plateformes et 72 % des streams sont issus d’une source d’écoute opérée par l’utilisateur (40 % hors playlist ; 32 % playlist utilisateur). Les 5 000 premiers titres du top totalisent près de 80 % des streams et le top 4[7] distributeurs représente 88 % des streams générés sur le top 10 000.


[1] On parle de nouveautés pour les titres produits depuis moins de 12 mois

[2] Sur plus de 60 % de nouveautés produites et commercialisées en 2022 dont le genre de l’interprète principal est identifié

[3] En raison d’un changement de méthodologie du volet radio en 2021, les chiffres 2021 et 2022 sont publiés simultanément mais les évolutions présentées portent sur ces deux années.

[4] Nouveauté comptabilisant pour la première fois au moins 3 diffusions hebdomadaires sur une même station entre 5h et 24h.

[5] TF1, France 2, France 3, Canal+, ARTE, M6, France 4 / Culturebox, France 5, CStar, W9, TMC, M6 Music, MCM, CStar Hits France, MTV, MTV Hits, NRJ Hits, RFM TV, Trace Urban, TV5 Monde Europe

[6] Amazon Music, Apple Music, Deezer, Qobuz, Spotify, YouTube/YouTube Music

[7] Universal Music, Sony Music, Warner Music et Believe



This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.