CNM » Actus » Suisse | Le marché de la musique enregistrée connaît sa plus forte croissance depuis près de 30 ans

Suisse | Le marché de la musique enregistrée connaît sa plus forte croissance depuis près de 30 ans

Publié le

– mise à jour le



Selon le rapport annuel de l’IFPI suisse, le marché de la musique enregistrée suisse a en 2021 connu sa plus forte croissance depuis 1993, dont 73 % proviennent du streaming.




Graphique des chiffres d'affaires dans le domaine de la musique enregistrée
Source: IFPI Suisse




Le bilan présenté le 22 février 2022 par l’IFPI suisse montre que le chiffre d’affaires dans le domaine de la musique enregistrée a augmenté de 10,5 % en 2021 pour atteindre 215,3 millions de francs suisses (207,7 millions d’euros). Une augmentation significative comparée aux années précédentes : le taux de croissance était de 7,5 % en 2019 et 3,9 % en 2020. En outre, depuis la reprise du marché local en 2016, le chiffre d’affaires a augmenté de 48,9 %, soit de près de la moitié. Pour rappel, l’IFPI avait enregistré un chiffre d’affaires de 144,7 millions de francs suisses en 2015.

Le streaming en moteur de croissance significatif

Le streaming s’affirme en tant que segment fort de la filière, notamment car les abonnements musicaux payants représentent 73 % des revenus du secteur. Les recettes dans ce domaine ont augmenté de 19 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 176,7 millions de francs suisses.

Les services de streaming financés par la publicité ont généré un chiffre d’affaires de 18,1 millions de francs suisses, dépassant ainsi le segment du téléchargement, qui a connu une nouvelle chute de 27 %, pour atteindre 13,2 millions de francs suisses.

Tous formats confondus, le secteur numérique a enregistré des recettes de 190,5 millions de francs suisses, soit une augmentation de 14 %, et une part de marché de 88 %.

Graphique circulaire des parts de marché par secteurs en 2021
Source: IFPI Suisse

Une baisse de 10 % des ventes physiques

Les 12 % restants proviennent de la vente de supports physiques, ce segment ayant reculé de 10 % pour s’établir à 24,9 millions de francs suisses. Et ce, bien que les recettes des ventes de vinyles aient augmenté de 18 % et atteint leur plus haut niveau depuis 1991. Avec 4,8 millions de francs suisses, l’album vinyle ne représente toutefois qu’une part de marché globale de 2,5 %.

Plus d’informations sur le site de l’IFPI suisse.







This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.